Entre Histoire et Légendes

Un peu d'histoire ...

Guillaume (Guilhem en Occitan), cousin de Charlemagne, est las des guerres qui règnent sur le royaume Franc. Dès 804, il prend la décision de déposer les armes, de revêtir l'habit monastique et de s'isoler du monde pour vouer sa vie à Dieu. C'est au cœur de cette vallée proche de l'Hérault qu'il décide de s'installer : dans la Vallée de Gellone.

 

Ce n'est qu'à partir du XIIe siècle, qu'une vénération toute particulière est faite à Guilhem, dont les reliques et celle de la Vraie Croix sont conservées dans le monastère. Gellone prend alors le doux nom de Saint-Guilhem-le-Désert. Grâce aux nombreux pèlerinages sur le village, situé sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, Saint-Guilhem-le-Désert acquiert une aura divine et devient une étape obligatoire pour les Occidentaux.

 

 

Malheureusement, les Guerres de Religions n'épargneront pas le village et son monastère, qui sera détruit par les Protestants. Une ère néfaste s'abat sur Saint-Guilhem-le-Désert! Ce n'est qu'au XIXe siècle que des érudits locaux tentent alors de sauver le monastère de sa ruine prochaine dans une même volonté de vouloir sauver les pierres in situ et de les regrouper dans la "Chapelle des Antiquités" et plus tard dans le "Musée de l'Abbaye". Malheureusement certaines pierres cédées ou vendues, se retrouvent au Cloisters Museum de New-York, assurant ainsi une renommée outre-Atlantique pour Saint-Guilhem-le-Désert.